FRELES….

Frêles petits doigts
Qui cousent avec joie
Des guenilles défraichies
Qui font ton habit

Frêles petits pieds
Souvent trop serrés
Dans des souliers vernis
Un peu trop ternis

Frêles petits bras
Qui portent ici et là
Lourdes charges bien remplies
Pauvre ange amaigri

Frêle petite carcasse
Tête engourdie, cheveux filasses
D’avoir dormi sous un carton
A demi nu sur le béton

Frêle Petit oiseau
Émancipé bien trop tôt
Tombé de ton nid douillet
Parce qu’on t’y a obligé….

SG. 30/09/14

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»