LA BOUGIE

Je veux souffler ma bougie
Le jour où je me vois
Tout contre ton épaule, blottie
Sentant les effluves de ta joie

Le passé s’en est allé
A l’aube de notre futur
Quand bien même me retourner
Plus un signe de brûlure

Le temps efface les plaies
Ton amour libère mes voeux
Je n’ ai plus peur de l’ après
Tout m’est offert, c’est merveilleux !

Si utopistes soient ces mots
Il n’en tiendra pourtant qu’à moi
De faire vivre mes idéaux
Et tout ce qui fait ma foi…

SG. 18/09/14

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»